Archives mensuelles : mai 2011

Foodlab – La gastronomie en plein air

Foddlab

J’ai vu la semaine dernière dans un quotidien un entre-filet sur l’événement Foodlab en plein air. De quoi intriguer toute foodie qui se respecte même s’il est six heures du matin dans le train!

Alors c’est quoi Foodlab? C’est un événement organisé  par la SAT  en collaboration avec le festival MUTEK. Du 1er au 4 juin, la Place de la Paix accueillera quatre grands chefs québécois qui proposeront des apéros accompagnés de musique électronique.

Chaque chef proposera trois créations culinaires basées sur les produits du terroir québécois, pour la somme de 5$ chacune. C’est à mon avis une occasion parfaite pour aller découvrir ces chefs montréalais réputés le temps d’un apéro, particulièrement quand la météo s’annonce parfaite pour l’évènement !

Mercredi 1er juin de 17h à 19h : Martin Juneau, Newtown

Jeudi 2 juin de 17h à 19h : Simon Mathys, Bar &Boeuf

Vendredi 3 juin de 17h à 19h : Stelio Perombelon, Les Cons Servents et Pullman

Samedi 4 juin de 19h à 21h : Éric Dupuis, Taverne Square Dominion

Vous trouverez les détails ici.  Vous pouvez aussi suivre l’événement sur Twitter pour obtenir des primeurs.

Au plaisir de vous y croiser!


Parlons gastronomie avec Stéphanie

Il y a du nouveau à La vie tout simplement. Une nouvelle collaboration est née. Je vous présente  Stéphanie, qui, à partir d’aujourd’hui,    contribuera à alimenter régulièrement (du moins, je l’espère !) la rubrique Boire et manger du blogue. Stéphanie était prédestinée à parler de sujets reliés à la bouffe : elle a la larme à l’oeil à la première bouchée d’un plat qu’elle découvre, s’emballe à parler de la confection d’une nouvelle marinade, s’extasie devant le parfum du poivre à grain long, saute aux fourneaux pour essayer une nouvelle technique de cuisson, etc. Bref, la rubrique Boire et manger sera sa nouvelle plateforme pour partager ses découvertes : recettes, techniques, trucs ou livres.

J’espère que vous aurez autant de plaisir que nous à lire et tester les recettes proposées, à goûter à de nouveaux aliments ou encore à essayer de nouvelles techniques (ou du moins à les voir ici si vous les connaissez déjà !) !


Hong Kong : les bons plans d’Assia

Crédits: G.O.D.

Hong Kong est une ville où il y a beaucoup de choses à faire et à voir. Mon amie Assia, qui y habite depuis quelques années, nous suggère quelques incontournables :

1. Ovologue : la gastronomie chinoise à son meilleur

66 johnston road wanchai
http://www.ovologue.com.hk

Pour manger chinois mais avec tout le raffinement que ce pays millénaire peut nous offrir, il faut sans aucun doute essayer cette adresse. Par contre, cassez le petit cochon car ça va vous coûter des bidous !

2. The Pawn : pour changer de décor

66 jonhnston road, wanchai (juste au dessus de l’Ovologue)
http://www.thepawn.com.hk/

 Vous ne savez pas où aller boire un verre ou vous avez envie d’une brise venue de l’Occident ? Pourquoi ne pas essayer le Pawn? La déco est incroyable et si une petite faim vous prend, le menu très british mais tout à fait moderne saura probablement vous plaire.

3. G.O.D. : la pop hong kongaise appliquée à la mode

http://www.god.com.hk/

 Vous voulez découvrir le concept du pop hongkongais ? Allez faire un tour dans la superbe boutique de fringues, déco et accessoires G.O.D. Elle en vaut le détour quand on aime les pièces uniques et originales. À Hong Kong, on ne manque pas de style !

4. Lieux à visiter

– boire un verre à l’hôtel Intercontinental pour apprécier l’incroyable symphonie des lumières ;

– se promener et grignoter dans les rues chaleureuses de Tim sha shiu ;

– s’enflammer dans l’ambiance déjantée de Soho ;

– marcher sur la sublime plage de sable fin Tai long wan située dans le country parc à Sai Kung (attention! Il y en a pour deux heures de marche mais vous pouvez aussi y accéder par bateau) ;

– autour du mois de novembre, l’évènement annuel à ne pas manquer est Detour qui présente les étoiles montantes des arts et du design hongkongais.  Les artistes investissent un espace insolite souvent fermé au public et le font découvrir sous un angle complètement différent. Par exemple, en 2010, l’évènement a eu lieu à la prison victoria, bâtiment colonial anglais fermé depuis des années.  http://www.detour.hk/


MODE : j’ai envie de voir des femmes qui me ressemblent

L’organisme EquiLibre a présenté le 6 mai la première édition du prix IMAGE/IN qui récompense des initiatives favorisant une plus grande diversité corporelle et entreprises par l’industrie de la mode. Les jeunes de 13 à 17 ans sont invités à découvrir les finalistes et à voter sur http://www.derrierelemirroir.ca

Une belle initiative pour amener les jeunes à exprimer leur désir de changement. Une suite à la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée ?

Photo: renaudroussel.com

Je crois que cette initiative aurait pu être un appel au vote à tout ceux qui, comme moi, voudrait  voir dans les médias et podiums des femmes qui nous ressemblent ; c’est à dire avec plus de chair que d’os. Aujourd’hui, près de 60% des jeunes du secondaire seraient insatisfait de leur image corporelle malgré le fait que la majorité présente un poids normal ou inférieur à la normale. Pourquoi ? Les standards de beauté occidentaux concordent au physique de moins de 5% de la population féminine  et on a joué toute notre enfance avec une Barbie anorexique. Je n’accuse pas le milieu de la mode car il est loin d’être le seul acteur -Que celui qui n’a jamais pêché  jette la première pierre – cependant, je ne suis pas sûre de bien en comprendre la logique.

Je m’explique : au mois d’avril, Danisha du blogue L’essentiel e(s)t l’accessoire, écrivait un article faisant état du désintérêt de l’industrie de la mode pour les tailles plus. Pourtant, une récente étude de Reitmans (que la compagnie refuse malheureusement de dévoiler)  indiquait que la taille moyenne des femmes canadiennes était du 14 ans. Alors pourquoi ne voit-on des mannequins portant cette taille que sur les affiches d’Addtionnelle ? (Thyme maternité, ça ne compte pas!)

Je n’encourage pas l’obésité mais je réclame pour toutes les femmes qui en ont plus qu’assez des régimes miracle, des gaines amincissantes et de l’apnée à la vue du moindre beau gars, qu’enfin, on puisse respirer. Avoir certes une bonne hygiène de vie mais de cesser de s’affoler dès que la moindre ride apparaît sur notre visage ou qu’un kilo s’égare dans la ceinture abdominale. Non, nous n’avons plus notre corps de nos 15 printemps alors pas besoin de nous l’imposer partout ! (N’est-ce pas American Appearal?)

A-t-on le droit de vieillir en paix sans pour autant devenir invisible ? Moi, je crois que c’est possible mais le changement ne doit pas juste venir du milieu de la mode. Commençons par nous accepter avant de vouloir changer les mentalités et ça, ça se passe avant tout entre nos deux oreilles (pas juste les nôtres, bien sûr).


Talon séduction : l’art d’être une femme

Tina Karr, auteure du livre « Une mère en talons aiguilles » dont je vous ai parlé dans un précédant billet, a lancé récemment des ateliers « talon séduction » ou l’art d’être une femme.

L’atelier d’1h30 s’adresse à tous, peu importe la hauteur de nos talons et notre niveau de confort. En groupe de 8 à 10 personnes maximum, Tina nous enseigne, dans un premier temps, à détendre nos petits pieds maltraités et à bien choisir ses chaussures. Par la suite, elle passe à l’étude de nos postures respectives pour déterminer nos forces et nos faiblesses et aider chacune des participantes à corriger ses habitudes.

Pour être honnête, je m’étais présentée confiante à l’atelier, pensant plus m’amuser qu’apprendre. Après tout, j’étais née avec des échasses aux pieds! J’en suis ressortie plus humble et déterminée à renforcer mes chevilles flageolantes de Bambi. En fait, ce cours, c’est un peu comme un rendez-vous avec soi, une façon d’être plus à l’aise dans son corps et sur ses talons. Cela finit par se traduire par une démarche sexy ou élégante. Tout est une question de perspective…

Je ne vous révèlerais pas tout, mais voici un avant-goût de l’atelier.

CHOISIR SA CHAUSSURE EN 3 RÈGLES :

1- une chaussure doit être équilibrée : le poids du talon devrait être contrebalancé par l’avant de la chaussure ;

2- une chaussure doit être stable : si elle vacille à la moindre pichenette, cela signifie que c’est tout votre corps qui va compenser pour ce manque ;

3- une chaussure soit supporter tout le pied : l’arche du pied s’appuie sur la courbe de la chaussure, le talon du pied ne dépasse pas de la semelle pas plus que les orteils.

Cet aperçu vous a plu? Le prochain atelier aura lieu  le 29 mai 2011. Pour vous inscrire : www.talonseduction.com


Lolitta : ma fashionista de mai

 Ce mois-ci, j’ai rencontré Lolitta Dandoy du blog Mode de rue pour mon look du mois de mai. Elle m’a donnée rendez-vous à un endroit souvent boudé : le magasin d’économies de l’Armée du Salut. Je peux vous dire que moi qui n’y était pour ainsi dire jamais entrée, j’ai découvert qu’avec un peu de recherche, on pouvait dénicher de véritables trésors pour une bouchée de pain. Vous comprendrez donc qu’avec un budget de 100$, elle ne s’est pas contentée de me faire qu’un seul look! Lolitta est une fille patiente et généreuse de son temps: nous avons passé quatre heures à essayer diverses pièces, à papoter et à nous amuser.

Par la suite, nous sommes allées chez Uranium pour choisir des bijoux qui nous seraient gentiment prêtés ainsi que le prix du mois. Après plusieurs essais, Lolitta a fini par trouver le look « officiel ». Deux semaines plus tard, nous nous donnions rendez-vous chez moi pour agencer nos achats avec des éléments de ma garde-robe. Lolitta m’a donc fait six looks supplémentaires que je vous présente ici :

Maintenant que vous avez eu un avant-goût des talents de notre fashionista du mois, que diriez-vous de découvrir le look officiel ? Cliquez ICI

Ce mois-ci, le prix est commandité par Uranium