Archives mensuelles : août 2011

10 adresses 100% mode, 100% Québec

Crédits : Deux par deux

S’il me semble facile de nommer des boutiques ou des designers québécois – il va sans dire que je parle de mode pour adultes – le créneau de la mode enfantine m’était inconnue. Suite à une petite recherche sur le web, j’ai réalisé la richesse de l’offre : la niche est loin d’être inexploitée  et on trouve de tout à tous les prix. Si vous affectionniez auparavant, Joe, Zara, H&M ou une autre marque pour vos enfants, sachez que vous pouvez acheter des vêtements 100% mode et au design 100% made in Québec sans vous ruiner pour autant. Voici une sélection variée d’adresses à essayer.

Fili

Âge : de 3 mois à 6 ans
Style : vêtements aux imprimés d’inspiration africaine et indonésienne
Prix : à partir de 55 $
Adresse : 151 avenue Laval, Laval

Electropura

Âge : bébé et enfants
Style : collection vintage faite à partir de vêtements recyclés.
Prix : À partir de 25 $
Adresse : boutique de Fait ici au 2519 rue Notre-Dame Ouest, Montréal

Poids plume

Âge : de 6 mois à 5 ans
Style : actuel
Prix : À partir de 14 $
Adresse : achat en ligne sur Les Gamins

Bête pas bête Design

Âge : 0-8 ans
Style : urbain
Prix : à partir de 19 $
Adresse : boutique en ligne

Blü

Âge : bébé et enfant
Style : fashion preppy
Prix : à partir de 25 $
Adresse : Plusieurs boutiques au Québec et points de vente

Deux par deux

Âge : 0-16 ans
Style : contemporain
Prix : à partir de 36 $
Adresse : boutique en ligne chez de nombreux détaillants comme Clément

Oöm

Âge : 0-10 ans
Style : vêtements éthiques, biologiques avec un look urbain
Prix : à partir de 20 $
Adresse : disponible dans différents points de vente ou boutique en ligne

Le Monde à l’An Vert

Âge : 2-12 ans
Style : vêtements originaux et éthiques faits de matières écologiques, biologiques ou recyclables.
Prix : N/D
Adresse : en vente chez Mère et mousse au 1730 Marie-Victorin #20, Longueuil

Squeegie Apparel

Âge : 0-5 ans
Style : Punk
Prix : à partir de 17 $
Adresse : boutique en ligne

Souris Mini

Âge : 0-10 ans
Style : coloré et tendance
Prix : à partir de 25 $
Adresse : dans de nombreux points de vente

Dossiers lunchs – Variations du sandwich jambon-fromage

Sandwich jambon-fromage

Comme promis dans mon billet Comment rendre un sandwich intéressant?, je vous propose ici quelques variations de sandwichs autour du concept du jambon-fromage; combinaison classique s’il en est une.

Avant de lire le reste du billet, je vous invite à noter ce que vous visualisez lorsque je vous parle d’un jambon-fromage ; le pain, la sauce, le “vert” et le fromage. Lisez ce qui suit et puis si votre idée est tout à fait différente des miennes, partagez-la dans les commentaires!

Petit bonus, la plupart de ces sandwichs fonctionneraient également très bien avec du poulet ou de la dinde!

Jambon-beurre sur baguette

Un classique qui nous vient de la France. Le sandwich au jambon dans sa plus simple expression, un bout de baguette, du beurre, du jambon, et voilà le travail! Afin d’éviter de me faire accuser de trop tricher (le thème, c’est quand même le jambon-fromage!) j’ajoute une tranche de camembert.

Jambon-moutarde et miel-brie-épinards-pain tranché aux raisins

Pour ce sandwich, il y a deux “sauces”. Une première bonne couche de miel superposée d’une fine couche de moutarde à l’ancienne (celle avec les grains dedans). On ajoute le jambon, puis les tranches de brie et finalement les épinards. On referme, on emballe et voilà. Vraiment à essayer, c’est même l’un de mes sandwichs préférés je crois!

Jambon-hummus-provolone-poivrons grillés-pita épais

J’aime bien les pitas épais; ceux  sont bien moelleux lorsque réchauffés . Ce sandwich est meilleur chaud, quand le poivron grillé fait bien fondre le provolone dans le pita tout moelleux, mais c’est aussi très bon froid, en le sortant du frigo une petite demie-heure avant de le manger, le temps que le pita redevienne un peu moelleux.

Pour faire la version chaude au travail, apporter les ingrédients séparément. Placer le provolone et les poivrons préalablement grillés (au four ou au BBQ) dans le pain et faire chauffer quelques dizaines de secondes (pour le temps de cuisson, ça dépend vraiment de la force de votre micro-ondes!). Lorsque le fromage commence à fondre, retirer du micro-ondes et tartiner le pain de hummus ou de mayonnaise là où le fromage n’a pas fondu, placer le jambon à l’intérieur et dégustez!

Jambon-mayonnaise-iceberg-tomate-tortilla au blé entier

Parce que ça prend un classique! Mais pas trop! Tartiner légèrement la tortilla d’un peu de mayonnaise. Attention, il est facile d’en mettre trop et quand on roule, ça déborde de partout! Étager sur le dessus de fines tranches de tomates, le jambon et les feuilles de salade. Rouler le tout assez serré et voilà! Vous pouvez au choix mettre des cure-dents pour tenir le sandwich, le couper en moitiés et l’emballer ainsi ou plus simplement (ma méthode paresseuse!) l’emballer de pellicule plastique et le déballer au fur et à mesure pour le déguster!


Sandales Ipanema signées Gisèle Bündchen

Je vous avais parlé au début de l’été des sandales Ipanema et de la collection Gisèle Bündchen. J’étais si enthousiasmée par les modèles que j’ai présenté dans l’article que je ne me suis pas vraiment attardée sur le fait que la mannequin la mieux payée au monde avait associé son nom à cette marque jusque là inconnue (du moins pour moi) plutôt qu’avec des marques déjà réputées comme Havaianas par exemple.

On voit souvent des vedettes (plusieurs exemples me viennent en tête dans la gastronomie) associer leur nom à toutes sortes de produits dont la qualité est discutable.  Dans le cas de Gisèle Bündchen, c’est le premier et unique contrat signé avec une marque. Cette association a débuté en 2002 au Brésil où la première collection a été lancée. En 2006, la compagnie a envahi le marché mondial. C’est la même année que la célèbre mannequin et Ipanema ont décidé de soutenir des causes environnementales. La superbe yogi brésilienne et femme d’affaires redoutable ne semble pas vouloir apposer son nom n’importe où. Est-ce un gage de qualité pour nous consommatrices? Disons que la meilleure façon de le savoir reste de tester le produit.

Il a fallu attendre que Ponyride importe ces sandales pour qu’on puisse se les procurer au Québec. Depuis cet été, j’ai ces sandales aux pieds et je peux vous dire que j’en suis satisfaite. Après un usage intensif, je peux dire que ce sont véritablement des chaussons pour mes petits pieds fragiles. Petite mise en garde cependant pour le modèle rose avec un cœur de Ipanema (ce n’est donc pas la collection Bündchen). La première journée où je les ai étrenné, elles ont légèrement déteint sur ma plante de pieds. Ne pas s’affoler, ça part au lavage !


Le marché du FooLab – Plein d’activités prometteuses!

Marché du FoodLab

Crédits SAT

Je vous avais parlé au mois de mai de l’événement 5 à 7 gastronomiques du festival MUTEK. Et bien voici un nouvel événement! Du 25 août au 1er octobre aura lieu le premier marché du FoodLab.

Vous aurez l’opportunité de vous procurer des produits biologiques, mais il y a aussi une foule d’événements organisés autour de la gastronomie et du plaisir à faire son marché.

Dégustation de vin bio et de produits locaux, soupe au pistou en groupe, le tout en compagnie des producteurs des aliments, de chefs locaux ou de designers culinaires.

Notez l’événement bingo culinaire. Je trouve l’idée tellement originale! Je tenterai d’y être, sur l’heure du midi le 2 ou le 3 septembre. Mais faites vite, il faut s’inscrire!

Je tâcherai d’aller faire un tour et de vous raconter mon expérience!

Toute l’information ici, sur le site de la SAT.

Horaire

Tous les jeudis et vendredis de 12h à 19h
Les samedis de 10h à 16h
Du 25 août au 1er octobre

Contact

foodlab@sat.qc.ca – Twitter – Page Facebook

Lieu

La place de la Paix est située au sud de la SAT, devant le Monument-National.


Dossier lunchs – Comment rendre les sandwichs intéressants?

Sandwich jambon fromage

Un sandwich n'est pas obligé d'être platte et toujours pareil!

Un sandwich? Bien sûr, j’aime apporter des lunchs super intéressants au boulot; une salade de confit de canard maison, un reste de couscous israélien. Mais voilà, des fois, il n’y a pas de restes, il n’y a pas de confit de canard maison, mais il y a des viandes froides ou un reste de poulet au frigo.

Alors va pour le sandwich. En plus, c’est tellement rapide à préparer le matin en se levant! Mais voilà, un jambon/fromage jaune/mayo dans du pain blanc, ce n’est pas toujours intéressant. Quoique, de temps en temps on en a vraiment envie et c’est tant mieux. Allons-y!

Comment rendre les sandwichs intéressants? Comment sortir de la routine?

Tout est dans la composition du sandwich!

Dans mon esprit (peut-être trop rationnel, on me le dit fréquemment!), le sandwich se compose d’éléments distincts qui peuvent être modifiés un à la fois pour créer un tout nouveau sandwich.

La viande

Essayez les légumes grillés, un peu de canard confit maison, du proscuitto ou jambon serrano au lieu du jambon habituel!

Si tous les autres éléments restent pareils par contre…..

Le pain

Les mêmes ingrédients dans un pain différent prennent un tout autre goût. Mon premier conseil est d’acheter un pain différent chaque fois que vous faites les courses. Comme ça, on ne se lasse pas. Mon deuxième conseil : en congeler une partie. Comme ça, on a toujours plusieurs pains différents à portée de main.

Essayez les multigrains, pains de seigles, baguettes de toutes sortes, bagels etc. Ce n’est pas le choix qui manque! Profitez d’ailleurs des pains saisonniers ou de votre épicier ou boulanger. Ils ne sont là que temporairement, une bonne excuse de dévier de ses habitudes!

La « sauce »

Dans un sandwich on retrouve traditionnellement de la mayonnaise, de la moutarde ou du beurre.

Mais ce ne sont pas les seuls choix! Le hummus, le miel, le baba ganouj, les moutardes spéciales (à l’ancienne, à l’estragon) sont autant de possibilités qui s’offrent à vos sandwichs. À mon avis, tout ce qui peut être tartiné sur une tranche de pain est une potentielle sauce pour sandwich.

Gâtez-vous de temps en temps et achetez un petit pot d’un truc qui a l’air bon et inspirant, puis essayez-en le contenu dans un sandwich!

Le « vert »

Ça prend quand même un peu de légumes, non? Je vois déjà tout le monde en train de penser “la salade”! Mais ne vous contentez pas d’une tranche d’iceberg. Ayez à portée de main de la romaine, de la frisée ou une boston. Ne vous limitez pas non plus aux salades…. les pousses de légumes (luzerne, pois, tournesol) font très bonne figure. Ajouter des échalotes hachées à l’étage de sauce, une tranche de tomate, des lamelles de poivrons, d’avocat ou de chou.

Le fromage

J’adore le fromage! Une tranche de cheddar ou de provolone est un classique dans un sandwich. Osez le brie ou la bûchette de chèvre avec du jambon ou du poulet. Attention tout de même aux fromages aux saveurs un trop prononcées qui pourraient vous amener de la solitude autour de la table du lunch (au moins, prévoyez la brosse à dents)!

Dans quelques jours, la suite de ce dossier avec un exemple pratique, variations du jambon-fromage!

En attendant, partagez vos suggestions de sauce, de pain, de fromage incontournable! (aller…. on ne garde pas tous ses secrets pour soi, c’est pas bien!) On verra bien si nous avons les mêmes idées!


Faire un confit de canard maison : c’est très simple!

Cuisse de canard confit

Une cuisse toute chaude qui sort du four. Version laurier et poivre

La semaine dernière, je vous ai promis une recette de confit de canard maison. Du confit de canard maison, ça fait fancy, non? Mais je vous assure, c’est très simple et économique en plus!

Tout a commencé lors d’un voyage à l’épicerie, lorsque j’ai voulu acheter des cuisses confites pour me faire une salade ; 14$ pour deux cuisses. Juste à côté trônaient deux cuisses de canard fraîches, bien plus dodues à 3$ chacune. Devinez lesquelles j’ai choisies?

De retour à la maison, j’ai fait une petite recherche sur la blogosphère et la technique semble assez standard. La recette de cassoulet Martine la Banlieusarde a retenue mon attention. Tous les morceaux d’un canard frais y passent!

J’ai fait quelques ajustements aux techniques que j’ai vues et voilà, j’ai maintenant ma méthode!

Confit de canard maison

Facilité d’exécution: simplissime, mais un peu long

portions 2

N’augmentez pas la température du four pour tenter de cuire le confit plus rapidement, vous seriez déçue du résultat. De plus, ne préchauffez pas le four, mais allumez-le au moment d’enfourner les cuisses. Ça permet au canard de cuire vraiment lentement.

Ingrédients

2 cuisses de canard fraiches

4 cuillers à soupe de gras de canard

gros sel

2-3 feuilles de laurier

quelques grains de poivre

Étapes

1. Sortir le canard du frigo et le libérer de son emballage. Éponger le canard avec des essuie-touts. Saupoudrer une bonne quantité de gros sel (sel à conserves) des deux côtés de la cuisse. Laisser reposer dans un plat une demie-heure.

Cuisses de canard en train de se faire saler

Mettez-en pas mal du sel!

2. Rincer le canard puis éponger avec un essuie-tout. Déposer le laurier au fond d’un petit plat, puis y déposer les cuisses de canard tête-bêche, le côté chair en dessous. Ne prenez pas un plat trop grand, il faut que les cuisses soient bien collées, et presque à l’étroit.

Cuisses de canard tête-bêche

Cuisses de canard tête-bêche

3. Piquez la peau des cuisses avec la pointe d’un couteau, sans percer la chair. Étaler grossièrement le gras de canard sur le dessus des cuisses.

4. Mettre au four à 325F sans l’avoir préchauffé. Les cuisses doivent cuire tout doucement, on ne veut pas les saisir. Après quelques minutes, vérifier qu’il y ait assez de gras dans votre plat: les cuisses devraient baigner dedans.

5. Laisser cuire environ 1 heure et demie. Les cuisses sont prêtes lorsque la chair se défait à la fourchette.

6. Sortir du four et déposer les cuisses dans une assiette pour les laisser refroidir. Lorsque refroidies, défaire la viande ou garder entières selon ce que vous souhaiterez en faire. Avant qu’il ne refroidissent complètement, récupérer le gras de canard pour un autre usage en le filtrant et le conservant dans un petit pot hermétique (confire d’autres cuisses, rôtir des pommes de terre).

Si vous conservez les cuisses pour les manger plus tard, je vous suggère d’en manger la peau croustillante avant de les mettre au frigo. Elle ne re-croustille pas tellement en réchauffant, autant la manger tout de suite! Conservez les os pour faire du bouillon.

Servir en salade, ou alors avec des pâtes aux herbes.

Pour une version sans gluten

Il n’y a aucun gluten dans cette recette, tout dépendra de l’accompagnement. Servi dans des rouleaux de printemps, cela peut faire un souper ou un lunch délicieux!

Pour varier

Faites des essais avec d’autres herbes lors de la cuisson.


Ateliers et saveurs – N’allez pas au resto, apprenez à cuisiner!

Ateliers et saveurs - Crédit photo Loïc Benoit

Ateliers et saveurs - Crédit photo : Loïc Benoit

Ateliers et saveurs, comme le nom l’indique, propose des ateliers pour inciter les gens à découvrir la cuisine, mais aussi la mixologie et la dégustation de vins. L’entreprise a été fondée il y a environ 3 ans, par trois copropriétaires dont les expériences reflètent les trois volets proposés. Les cours s’adressent à un public large, mais même les passionnés trouveront quelque chose à apprendre.

Plusieurs formules sont proposées : Gourmet pressé à l’heure du lunch ou cours de cuisine thématiques, mixologie ou dégustation de vins de 2h30 ou 3h00 en soirée ou fin de semaine. Une autre activité qui m’intéresse beaucoup : Suivez le chef au marché le samedi!

Lorsque nous avons appris leur existence, ma première réaction fut  : “Fedwa, tu es libre quel jour?”. Nous avons contacté les gens d’Ateliers et saveurs, qui nous ont offert de participer à l’une de leur formule, le gourmet pressé. Ça tombe bien, c’est ce qu’on voulait essayer!

Le concept testé : Atelier Gourmet pressé

Vous cuisinez un plat sous la direction d’un chef pendant une demie-heure, puis vous passez à table. Pour l’équivalent en temps et en argent d’aller luncher au resto, vous aurez appris de nouvelles techniques en plus de manger un bon lunch! En prime, vous repartez avec la recette! Ça a l’air trop beau pour être vrai?

Nos impressions

Nous avons choisi le cours “Tartare de saumon, mousseline d’avocat et tuile au parmesan”, chose que j’avais rarement faite moi-même. Je le referai n’importe quand!

Vu la contrainte du temps, le format est plutôt style “cuisine collective” que “chacun prépare son plat”. Rassurez-vous, passage obligé pour tous par le lavabo, et pas de “je-viens-de-me-laver-les-mains-au-bureau”!

On peut ainsi cuisiner plus d’éléments dans le temps imparti : tartare de saumon, tuiles au parmesan, salade de roquette et mousseline d’avocat. Il y ainsi un incitatif à s’appliquer à notre tâche. Après tout, si vous coupez mal le saumon, c’est le saumon des autres aussi!

Tartare de saumon chez Ateliers et Saveurs

Pas mal réussies nos assiettes! Crédit photo : Stéphanie Rault

En plus, nous avons fait le plein d’astuces cuisine (que nous partagerons bientôt avec vous!). Et en bonus, le chef Rodolfo a mis une bonne dose de bonne humeur dans notre journée!

Chef Rodolfo - Crédit photo Jeanne Tayol

Chef Rodolfo - Crédit photo : Jeanne Tayol

La formule une heure fut assez bien respectée, malgré le retard de certaines personnes dans le groupe. Comptez tout de même une heure et demie le temps de s’y rendre et de revenir : l’activité dure l’heure complète (on aime ça!).

En bref

Nous avons adoré le concept, avons été séduites par la bouffe et y retournerons (j’organise d’ailleurs bientôt une activité bureau!). Ça fait vraiment changement du restaurant, c’est amusant et ça ne coûte pas plus cher!

Ateliers et saveurs
444 rue Saint-François-Xavier,
Vieux-Montréal
Prix de l’atelier gourmet pressé essayé – 20$ plus 8$ pour un verre de vin (crêpes bretonnes en dessert – 4$)