Entre les Bras – un documentaire gourmand

 Le gargouillou de Michel Bras (New York Times)

Le gargouillou de Michel Bras (New York Times)

Feuille de céleri-rave, moelle de brocoli, poussière de sésame, miettes d’olives noires, purée de poivrons multicolores, orge, valériane grecque, pétale de rose blanche… Sur une assiette immaculée, s’accumulent les quelques dizaines d’ingrédients qui composent le célèbre gargouillou que Michel Bras a créé en 1981.

Un plat servi depuis plus de 20 ans maintenant au Suquet, l’hôtel-restaurant du chef français sur le plateau de l’Aubrac. Un établissement trois étoiles, la plus haute distinction du Guide Michelin.

En 2009, Michel Bras, 62 ans, décide de céder sa place à son fils Sébastien, 37 ans, qui travaille depuis déjà plusieurs années à ses côtés. Un défi imposant puisque, comme le dit Ginette, l’épouse de Michel, « c’est bien plus facile de monter que de rester ». C’est cette transmission qui est racontée dans le documentaire Entre les Bras de Paul Lacoste, déjà disponible en DVD.

Entre_les_Bras

On accompagne les deux chefs sur quatre saisons. Pendant leurs emplettes au marché au petit matin, à la recherche d’aliments à la qualité irréprochable. Dans les cuisines du Suquet, où le personnel s’exécute dans un ballet rigoureux, quasi militaire. Aux vendanges festives, où tous entonnent Emmenez-moi de Charles Aznavour. Dans les cours de cuisine que les Bras donnent aux employés de leur restaurant à Toya au Japon. Un périple gastronomique ponctué de scènes familiales d’une simplicité désarmante et totalement irrésistibles, et rythmé par les émouvantes mélodies au piano de Karol Beffa.

Rarement ai-je été aussi subjuguée par un documentaire culinaire. Les expérimentations minutieuses de Sébastien, l’expérience riche de son père Michel, la passion et le dévouement des deux hommes m’ont rappelé le sublime Jiro Dreams of Sushi de David Gelb, sur le maître japonais Jiro Ono, toujours actif à 87 ans dans son restaurant trois étoiles Michelin de Tokyo.

Si les créations spectaculaires des Bras feront saliver tout foodie qui se respecte, c’est la sensibilité dont est empreint le long métrage de Paul Lacoste qui reste sa plus grande force. Dans le sud de la France, père et fils ne se parlent pas beaucoup. Tout se passe dans les gestes, dans les yeux, dans le cœur. Et entre Michel et Sébastien, la complicité est évidente, la tendresse palpable.

À voir absolument, Entre les Bras est un grand film qui met l’eau à la bouche et du baume au cœur.

Pour voir la bande-annonce: http://vimeo.com/36145915


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :