Archives de Tag: à l’avance

Numéro spécial « Manger en famille » de Ricardo – Ça vaut vraiment le coup!

Magazine Ricardo

Ça y’est. C’est la rentrée. Il faut faire les lunchs, pour nous les adultes, mais aussi pour les enfants pour plusieurs. On prend également de bonnes résolutions pour la rentrée, de passer plus de temps à table avec toute la famille. Tout le monde nous dit que c’est important de manger à table! C’est bon pour le moral de la famille, pour discuter avec nos enfants, et aussi pour prendre le temps d’écouter son corps en ne s’empiffrant pas devant la télé.

Mais voilà, après quelques semaines (voire quelques jours) de journées folles qui semblent s’écouler entre deux battements de cils, et bien on a vite envie de tout abandonner et de laisser tout le monde manger n’importe quoi. Et cela se comprend!

Et bien non! Il faut persévérer! Mangeons en famille et préparons des repas maison, sains et délicieux qui se dégusteront agréablement en famille. Et bien pour vous aider à l’atteinte de cet objectif, le magazine Ricardo nous offre un numéro spécial Manger en famille. Sans vouloir vous refiler mon obsession pour les magasines culinaires, je vous recommande chaudement ce août-spetembre 2012 de Ricardo.

Dans ce numéro spécial, vous trouverez de tout :

  • des outils pour mieux planifier les repas,
  • quelques règles pratiques pour bien utiliser le congélateur,
  • des conseils pour que les enfants aiment les repas en famille,
  • de nombreuses inspirations pour les menus,
  • plein de conseils pour utiliser certains produits du commerce pour les jours pressés.

Même pour quelqu’un qui cuisine pas mal (comme moi!) il arrive des moments où on n’a simplement pas envie. On pense à la pizza congelée qu’il serait si facile (ou celle déjà cuite qu’il serait encore plus facile) d’attraper sur le chemin du retour vers la maison. Et bien vous trouverez dans ce numéro tellement d’idées à mettre en place pour vous simplifier la vie que je vous prédis que le nombre de jours de délinquance (ceux où on cède à la méchante pizza!) diminuera dans un avenir rapproché.

Aller! Vite! Aller acheter le magazine! Je m’en vais le relire…..

Ou en attendant, vous pourriez relire mes billets sur les sandwichs, quelques variantions et les plats à préparer à l’avance et à congeler pour vous mettre en appétit!


Plaidoyer pour des boulettes à hamburger maison! (Recette simple)

Hamburger Maison

Il faut profiter de ces premières belles journées. Ça y est, la saison BBQ 2012 est entamée dans ma demeure! J’en profite pour vous faire un plaidoyer du printemps, faites vos boulettes à hamburger maison! C’est tellement meilleur. On peut décider ce qu’on y met, on se met à l’abri de certains rappels, et en plus, c’est tellement pas plus compliqué!

Vous pouvez congeler vos boulettes (boulettes ou galettes hein! je ne ferai pas ici une guerre sémantique!) que vous pourrez utiliser de la même façon que celles du supermarché!

Cliquer ici pour des trucs et la méthode!


Soupe aux pois – Méthode pour réussir sans tracas (sans gluten)

Soupe aux pois

Jusqu’à l’an dernier, je n’avais encore jamais fais de soupe aux pois. Alors j’ai demandé à une collègue qui cuisine si elle avait une bonne recette de soupe aux pois. Elle m’a alors donné un grand secret…. il n’y a pas vraiment de recette! Il y a une méthode, et oui, c’est long, mais c’est pas bien difficile et surtout, à la portée de toute personne qui a le temps de laisser un chaudron avec une soupe qui revient tranquillement toute seule pendant quelques heures.

Ingrédients

Il est important de penser à faire « désaler » votre lard au moins un petit quart d’heure avant de l’utiliser, soit à peu près le temps de préparer les légumes et de tout sortir. Sinon, la soupe sera très, très salée (et croyez-moi, je l’ai fait quelques fois!).

Côté poivre, bien que j’en aime le goût j’ai horreur de croquer un grain de poivre. Pour cette raison, je poivre donc la soupe au service seulement (en plus, les grains de poivre se camouflent dans les peaux des pois et deviennent très difficiles à trouver!). Vous pourriez aussi faire un petit baluchon d’épices si le cœur vous en dit, y mettre le poivre et les feuilles de laurier et retirer le tout en fin de cuisson.

Pour les légumes, j’ai essayé les cubes, les rondelles coupées à la diagonale. Tout est bon. Jje varie maintenant les plaisirs d’une fois à l’autre. Et puis si vous aimez le céleri, ajoutez-en. Moi, je déteste croquer dans le céleri. J’en mets parfois une branche pour le goût du bouillon, puis je la retire à la fin.

Eau ou bouillon?

Je fais cette soupe sans problème avec de l’eau. Les carottes, le lard, les oignons et les épices aromatisent comme il faut la soupe. Toutefois, j’en ai refait après Noël avec du bouillon de cuisson d’un jambon…. divin! Si vous faites bouillir un jambon ou du porc, réservez absolument le bouillon pour faire une soupe aux pois!

Cuisson

Pour la cuisson, et bien là, les avis divergent. J’aime bien lorsqu’il reste quelques pois qui se tiennent, mais mon amoureux et les collègues trouvent que dans la soupe aux pois, les pois, ils doivent être bien mous. Et je dois dire que lorsque les pois sont très cuits et que certains se désagrègent, la soupe a un je-ne-sais quoi de meilleur, même s’il ne reste plus beaucoup de pois un peu fermes. Alors cuisez longuement!

À l’avance

Et finalement, faites-en une bonne quantité et puis congelez tout de suite une partie de la recette. Vous serez contents d’en découvrir dans le congélateur, et puis, je ne conseille pas plus de deux repas consécutifs de soupe aux pois…. si vous voyez ce que je veux dire!

Recette de soupe aux pois sans tracas

Facilité d’exécution : simple, mais long

portions : beaucoup, euh… au moins 4-5 repas pour deux

Il est important de laisser à la soupe le temps de cuire. Lorsque la plupart des peaux des pois remontent à la surface, c’est un bon indice que l’on approche de la perfection!

Ingrédients

Un petit lard salé
2/3 d’un paquet de pois jaunes secs (paquet de 900g)
2 grosses carottes
1 oignon moyen jaune ou rouge, ou deux échalotes françaises
2-3 feuilles de laurier
1-2 branches de thym frais
Du bouillon ou de l’eau pour couvrir tout ça!
Branche de céleri pour assaisonner ou céleri en cubes pour laisser dans la soupe
     

Étapes

1. « Désaler » le lard en le faisant tremper au moins 15 minutes dans de l’eau froide.

2. Pendant ce temps, couper l’oignon en dés et les carottes en cubes ou en rondelles (et le céleri si vous utilisez).

3. Faire chauffer un peu d’huile à feu moyen dans une casserole d’environ 5 L. Déposer les oignons et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Ajouter les carottes et le céleri. Pendant ce temps, couper le lard, après l’avoir égoutté, en cubes ou en petites tranches. Ajouter le lard aux légumes. Faire cuire un peu.

4. Rincer les pois et enlever les pois qui seraient noirs ou de couleur douteuse (il y en a toujours deux ou trois!). Ajouter les pois à la casserole avec le bouillon et l’eau. Le liquide doit couvrir les pois d’environ deux pouces. Ajouter les feuilles de laurier, le thym et le poivre si vous désirez.

5. Amener à ébullition. Laisser ensuite mijoter au minimum deux heures. Quand les enveloppes des pois commencent à poindre à la surface, goûter. Cuire jusqu’à la consistance désirée.

6. Retirer les feuilles de laurier et les branches de thym, servir bien chaud! C’est même meilleur le lendemain.


La fois où j’ai compris quelque chose d’important – Recette de manti (ravioli turc)

Manti

L’autre jour, je suis tombée sur l’émission Les Touilleurs sur ARTV. C’était ma première fois. J’ai beaucoup apprécié la présence du chef Fisun Ercan du Restaurant Su. J’adore la cuisine turque, mais je me suis rendue compte en écoutant l’émission que je n’y connaissais pas grand chose en dehors des grillades. J’ai tout de suite eu envie de tester cette recette de raviolis turcs.

En faisant les mantis, (avec un peu plus de 80 à façonner, on entre en transe!) je me disais que cette recette était plutôt simple. Chaque composante de la recette ne requiert que quelques ingrédients. J’avais peur que ce soit un peu fade à la fin (ben oui! on a le droit de douter bon!). Mais quelle erreur! Ce fut délicieux!

C’est ainsi que j’ai compris quelque chose d’important en cuisine. Chaque élément d’un plat a un rôle dans l’assemblage final. Chacun a des saveurs simples, mais lorsque le tout est assemblé, c’est à ce moment que l’on comprend bien leur rôle. Je vais donc tenter dans mes prochaines expériences culinaires de garder ceci en tête : un assemblage précis d’éléments simplement, mais parfaitement équilibrés, donne un plat exquis.

Je me suis permis de modifier quelques éléments de la recette. Premièrement, une fois que j’ai eu fini d’étaler la pâte, qui prenait alors toute la largeur mon (grand) îlot Ikea, je fus découragée pas l’instruction « découper la pâte en petit carrés de 1 pouce carré ». J’ai donc fait des mantis plus grands! Ensuite, j’adore le sumac, j’en ai donc mis dans la sauce tomate, que j’ai fait à partir de tomates en cannes (je suis dans une phase de découverte des tomates en cannes). Côté, yogourt, j’ai fait une fois avec du nature régulier et l’autre fois avec du yogourt grec 11% de matières grasses (la totale!). J’ai préféré cette version.

Prêts à tenter l’aventure? Voici donc mon adaptation de la recette de Fisun Ercan.

Manti - Ravioli turc

Recette de manti (raviolis turcs)

Recette adaptée de la recette de Fisun Ercan, telle que présentée à l’émission Les Touilleurs.

Facilité d’exécution : moyen, c’est assez long à faire, mais chaque étape est simple

Portions : 6 portions de mantis congelés et 2 portions pour le repas du soir

Nous sommes deux à la maison. Lorsque je fais la recette, j’en prépare pour le souper le soir, et je congèle le reste. Les quantités pour cette recette comprend environ 80 matis (peut-être plus!), et de la sauce tomate et yogourt à l’ail en quantité suffisante pour deux assiettes. Ajustez les quantités si nécessaire.

Ingrédients

Yogourt à l’ail

Deux grosses cuillers à soupe de yogourt grec

1 gousse d’ail hachée

1 pincée de sel de mer fin

Sauce tomate

Le tiers d’une boîte de tomates entières de 796mL, hachées grossièrement

2 gousses d’ail hachées

1 cuiller à thé de sumac

1 cuiller à thé de piment d’Alep

1 cuiller à thé de thym séché

1 cuiller à thé de cassonade

Pâtes alimentaires

500g de farine non-blanchie (plus un peu pour étaler la pâte)

1 cuiller à thé de sel de mer fin

1 œuf

1/2 tasse d’eau froide

Farce des mantis

400g de bœuf haché

1 oignon finement haché

poivre au goût

pincée de sel de mer fin

Mélange beurre-huile

6 cuillers à soupe d’huile d’olive

2 cuillers à soupe de beurre

1 cuiller à thé de sumac

1 pincée de piment d’Alep

1 pincée de menthe séchée (puisque je n’en avais pas, je n’en ai pas mis)

Étapes

Au moins 4 heures avant de souper

1. Déposer la farine sur une surface de travail propre et creuser un puis au centre. Y verser l’œuf, l’eau et le sel. Faire tomber petit peu à petit peu la farine dans le puits en mélangeant avec les doigts. Lorsque toute la farine est incorporée, pétrir jusqu’à la formation d’une boule de pâte homogène. Recouvrir de pellicule plastique et réfrigérer environ 4 heures.

2. Mélanger l’ail, le yogourt, le sel dans un petit bol. Couvrir de pellicule plastique et réfrigérer environ 4 heures.

Faire les mantis

3. Mélanger la viande hachée, l’oignon haché, le poivre et le sel. Couvrir et réfrigérer jusqu’à ce que la pâte soit prête.

4. Diviser la pâte en deux. Étaler la moitié de la pâte sur une surface propre et enfarinée. La pâte doit être très mince. (J’ai visé l’épaisseur d’une pâte à wonton, mais je crois qu’elle aurait pu être plus mince!). Découper la pâte en carré d’environ 1 ½ pouce par 1 ½ pouce (1 par 1 si vous êtes patient!). Recommencer avec l’autre moitié de la pâte.

5. Mettre une petite cuillerée de farce au centre de chaque pâte puis fermer le ravioli : remonter les coins au centre et presser.

À cette étape, congeler sur une plaque les mantis que vous ne mangerez pas le soir même. Lorsqu’ils sont gelés, les mettre dans un grand sac ziploc.

7. Faire bouillir de l’eau dans une grande casserole. Y déposer 20 mantis. Ils sont prêts lorsqu’ils remontent à la surface, 5-7 bonnes minutes (si vous êtes parano comme moi, ouvrez-en un et vérifier que la viande soit cuite).

Sauce tomate

7. Faire chauffer un peu d’huile dans un poêle et y mettre l’ail haché. Faire cuire une minute ou deux. Ajouter le sumac, le piment et le sel et laisser cuire une autre minute. Ajouter les tomates et le thym et laisser cuire en mijotant jusqu’à l’obtention d’une sauce assez épaisse, environ 15-20 minutes.

Mélange beurre-huile

8. Faire fondre le beurre au micro-onde. Y ajouter l’huile et les épices et bien mélanger.

Assemblage du plat

9. Faire réchauffer les assiettes ou bols au four (150F quelques minutes).

10. Déposer la moitié du yogourt à l’ail dans chaque assiette. Y déposer les mantis puis garnir de sauce tomate. Verser sur le dessus du tout une cuillerée du mélange beurre-huile. Déguster! ouf! Vous l’avez bien mérité!

Remarques

Il est important de faire chauffer les assiettes/bols à cause du yogourt. Sinon vous allez vous retrouver avec un plat froid assez rapidement, et c’est moins bon.