Archives de Tag: bébé

Liberté se lance dans les yaourts pour bébé + Concours

Liberté yaourts

C’est quand on devient maman que l’on constate que le monde des bébés regorge de produits qu’il est parfois difficile de comparer. Qu’est-ce qui est nécessaire ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Il y a des produits qu’on choisit en fonction de notre préférence à force d’utilisation (les marques de couches par exemple), par réflexe (ex. : une marque de biberon reçu en cadeau ou utilisée depuis toujours dans la famille) et même par défaut (ex. : préparation lactée anti-reflux parce que toutes les compagnies n’en offrent pas). Ce que nous en pensons


Pipi, caca et cie : comprendre le nouveau parent

bebe au toilette

Franchement, pipi, caca, rot et compagnie de bébé, ça intéresse vraiment quelqu’un? Je me posais la question il y a moins de trois ans…jusqu’à temps que je devienne moi-même maman. Voici deux (bonnes) raisons qui amènent des nouveaux parents à parler entre eux ou avec leurs amis des pipis, caca et compagnie de leur progéniture. Lire la suite


Allaitement et sexualité : une question de perception?

Oeuvre de Moajick sur Drawin.fr

Suite à la publication de l’article Allaitement : le revers de la médaille et aux commentaires reçus, je me permets d’aborder plus en profondeur un des deux principaux éléments que je n’ai fait qu’effleurer: la sexualité et l’allaitement. Au-delà de nos changements physiques, hormonaux et émotionnels, j’aimerais parler de nos perceptions face à la dualité du sein érotique et du sein nourricier. Encore une fois, le but n’est pas de décourager les mères d’allaiter mais plutôt de montrer un aspect qui est moins souvent discuté. Lisez la suite ici


Avez-vous un BABI à la maison ?

Alors que j’étais tranquillement assise dans la salle d’attente de mon médecin, je feuillettais distraitement un magazine pour parents, jusqu’à ce que mon œil soit attiré par l’acronyme BABI ou autrement dit, bébé aux besoins intenses. L’article proposait une série de questions. Si on répondait majoritairement oui, il était fort probable que notre bout de chou soit un bébé aux besoins intenses. Enfin ! Je comprenais mieux pourquoi j’avais l’impression de devoir être en tout temps 100% disponible pour mon adorable princesse.

Comme je n’ai pas eu l’occasion de finir l’article pas plus que je n’ai eu la chance de retomber sur cette revue dont le nom m’échappe, j’ai effectué des recherches sur Internet pour me rendre compte que le sujet n’est pas nouveau, loin s’en faut.

Si certains sites et parutions parlent plutôt de personnalité et de tempérament comme Naître et grandir et le Conseil Canadien sur l’apprentissage d’autres sites et blogues lui préfèrent la notion de BABI, développé par le Dr Sears, un pédiatre américain. Le Dr Sears a identifié une dizaine de traits de personnalité communs chez les BABI.

1-      Hypersensibilité (facilement dérangé)

2-      Intense (émotions exacerbées)

3-      Exigeant (ses besoins ont un caractère d’extrême urgence)

4-      Impossible de le déposer (grand besoin de contact physique, aime tout voir mes dans les bras de maman!)

5-      Toujours actif

6-      Épuisant (activité motrice très importante)

7-      N’aime pas se blottir (hypertonique, déteste être emmailloté, etc.)

8-      Insatisfait et imprévisible (enfant difficile à apaiser)

9-      Besoin de succion important (il va réclamer à manger même s’il n’a pas faim, juste pour satisfaire un besoin de succion)

10-   Réveils fréquents (sommeil entrecoupé, jamais très long)

Quand on est mère, surtout la première fois, on ne sait pas forcément à quoi s’attendre. Notre bébé est la norme et si on trouve cela difficile, on aura tendance à rejeter la faute sur nos compétences maternelles. Il est parfois difficile d’en parler avec ses proches, de peur d’être jugée. Je n’ai qu’une chose à dire : FAITES-VOUS CONFIANCE ! Vous pouvez appeler votre mère mais ses méthodes ou ses conseils ne seront pas forcément meilleures que votre intuition.


Trois adresses pour bébé qui vous feront craquer

Si vous avez lu le premier billet de la série « Adoptez un commerce de quartier », vous savez déjà que  j’aime la vie de quartier et surtout ses commerces. Je vous présente aujourd’hui trois trouvailles montréalaises. Cette fois-ci, on parle bébé. Il s’avère que j’ai écrit des article pour SweetspotQC sur chacun de ses sujets. Il vous suffit de cliquer sur le nom pour en savoir plus.

Tout pour bébé chez Julie & Benjamin

Le comment : En lisant le TOP 5 des friperies pour enfants de SweetspotQC , je suis tombée sur l’adresse de Julie & Benjamin. J’ai eu envie de l’essayer par curiosité.

Le pourquoi : J’ai découvert un merveilleux dépôt-vente qui dépassait largement mes attentes. J’ai particulièrement été ravie par les jouets en bois, les livres de poésie pour tout-petits et les vêtements à peine portés, parfois même neufs ! Ma dernière découverte : la mini-collection princesse et dragon. Tout simplement adorable!

La conclusion : j’y retourne régulièrement pour chiner. Je ne suis jamais revenue les mains vides, que ce soit pour ma fille ou pour ma nièce! En plus, la propriétaire est une perle avec qui il est très agréable de faire la conversation.

De la literie à faire rêver chez Bouton jaune

Le comment : C’était à l’origine une commande. Je suis allée voir pour écrire l’article et ça a été le coup de foudre!

Le pourquoi : quand on aime le beau, c’est une adresse incontournable. La literie est agencée avec beaucoup de goût, les collections choisies avec soin. Je dirais presque que ça donne envie d’avoir d’autres enfants, juste pour pouvoir jouer à la poupée!

La conclusion : C’est sûr, on n’y va pas tous les jours mais s’il y a un cadeau de shower ou de naissance à faire, c’est vraiment une adresse à recommander.

La gamme pour bébé de Bella Pella

Le comment : Je passe régulièrement devant un de leur pont de vente. À force, j’y suis entrée.

Le pourquoi : J’ai appris que c’était des produits locaux fabriqués artisanalement. Moi, c’est mon truc alors j’ai voulu tester.

La conclusion: Le beurre naturel pour bébé a tout simplement remplacé la vaseline pour les fesses de ma fille!

CARNET D’ADRESSES

Julie & Benjamin
1351 avenue Van Horne, Montréal
514-277-0304
Métro: Outremont

Bouton Jaune
www.boutonjaune.com
240 rue Laurier Ouest, Montréal
514-526-3400
Métro: Laurier

Bella Pella
www.bellapella.com
1201 A Mont-Royal Est, Montréal
514-904-1074
Métro: Mont-Royal

Cinq robes à 20$ et moins

En tant que maman d’une adorable petite princesse, j’adore acheter des robes à ma fille. Je sais, c’est un peu comme jouer à la poupée mais que voulez-vous ? Il faut bien se faire plaisir dans la vie. Voici mes cinq derniers achats : des robes d’hiver à moins de 20$, dans des styles différents et des matières variés.


Premier bébé : conte de fée versus réalité

Après neuf mois de grossesse, nous sommes toutes impatientes de voir la binette de notre bébé. Ça commence à être lourd à porter, on en a marre de ressembler à un béluga échoué sur la plage et c’est une chance car ça nous permet d’oublier nos craintes face à l’accouchement (voir mon billet « Dépeupler le Québec : mode d’emploi »).

Maintenant que bout’chou est parmi nous, voici quelques réalités auxquelles nous pouvons être confrontées :

1- « l’amour inconditionnel au premier regard »

Je pense que les femmes ne naissent pas mères, elle le deviennent. C’est vrai qu’il y en a qui ont plus de prédispositions que d’autres et ben, on va dire que j’ai encore beaucoup à apprendre !  Sans blague, j’adore ma fille mais j’en suis devenue folle après la période « je remplis le tube digestif et je nettoie la fosse à purin ». L’amour inconditionnel ? Sans aucun doute. Vous en connaissez beaucoup qui joue dans la m… à longueur de journée sans se faire payer ? C’est juste que je ne suis pas sûre que ce soit instantané. Moi, j’ai besoin de faire connaissance avec l’autre avant de tomber amoureuse. Pas vous ?

2- « Tous les bébés sont beaux »

On ne naît pas sur le même pied d’égalité en matière de beauté. Bien que celle-ci soit relative, franchement, il y a certains bébés qui ne ressemblent à rien à la naissance. Si on ne veut pas être hypocrite, on aurait plutôt tendance à dire « Oh ! Il est vivant ! » ou « c’est super, il est complet ». À leur corps défendant, il faut dire qu’ils ont eu la vie dur les bébés naissants : passer par ce tunnel étroit, ça laisse des marques quand même. Oui, il va se défriper, oui, il va perdre le duvet qui lui recouvre tout le front et oui, sa peau sera moins marbrée mais il faut lui laisser un peu de temps quand même ! L’essentiel, c’est qu’il soit en santé et que rien ne manque : pas de pièces en moins ni de pièces en plus. Nous ne sommes pas chez IKEA !

3- « L’instinct maternel »

L’instinct maternel n’existe pas. Par contre, l’instinct  existe – l’instinct animal – qui nous amène à protéger notre progéniture et à subvenir à ses besoins. Et il existe aussi l’intuition maternelle si on peut l’appeler ainsi. C’est une aptitude qui se développe. Si nous n’avions que de l’instinct, un bébé malade ou prématuré serait voué à une fin tragique car dans la nature, ça ne pardonne pas et il n’y aurait pas d’acharnement thérapeutique. L’intuition maternelle se développe en même temps que notre relation avec notre enfant. C’est en apprenant à le connaître que nous comprenons ses besoins mieux que quiconque.

4- « Rien de plus simple que d’allaiter pour nourrir son bébé »

En théorie, c’est vrai : on met le sein dans la bouche de bébé et hop, c’est réglé. Mais dans la vraie vie, combien de mères ont eu des mastites ou les mamelons gercées jusqu’au sang ? Combien de femmes ont passé la première semaines à pleurer doucement tellement les tétées étaient douloureuses ? C’est peut-être naturel mais c’est loin d’être simple. C’est sans compter les femmes qui ont autant de lait qu’il y a d’eau dans le Sahara. Et les bébés qui refusent de téter ? Bref, tout ça pour dire que l’allaitement, bien qu’il soit avant tout un choix (et un bon selon moi), ce n’est malheureusement pas donné à tout le monde.