Archives de Tag: livre

L’art de porter les talons hauts

Je vous avais parlé du livre une mère en talons aiguilles de Tina Karr. Elle récidive avec un ouvrage centré sur le même sujet. J’ai donc à nouveau interrogé l’auteure sur son dernier-né : L’art de porter les talons hauts (36,95$, 250 pages, éditions Béliveau). Ce manuel illustré regorge de conseils précieux (et pratiques) que je vous invite à découvrir. Les illustrations sont, soit dit en passant, magnifiques! Cependant, j’ai préféré interroger l’auteure sur le coeur de son ouvrage plutôt que d’extraire les grandes lignes du manuel. Voici donc ses réponses.

Voici donc ses réponses…. ici!


Protégez-vous – Un guide d’achat pour les accessoires de cuisine

Protégez-vous - Guide d'achat accessoires de cuisine

Après l’avoir feuilleté quelques instants en ligne à la caisse du supermarché (ça coûte cher lorsque la ligne est longue et les revues, intéressantes!), j’ai acheté le Guide d’achat Protégez-vous sur les accessoires de cuisine. J’ai plusieurs trucs pour la cuisine qui finissent par ramasser la poussière, alors je voyais dans ce guide un outil intéressant pour éviter ce genre d’erreur à l’avenir!

Cliquez pour savoir si c’était une bonne idée!


Make the Bread, Buy the Butter – Critique de livre

Make the Bread, Buy the Butter by Jennifer Reese

Une question me taraude constamment : « Est-ce que ça vaut la peine de faire maison? ». Comme vous avez pu le voir sur le blogue (pain naan maison, soupe wonton maison, poulet rôti comme chez le portugais), j’aime bien tester certaines version « maison ». Les raisons de ces esssais sont multiples : est-ce meilleur au goût, meilleur marché, amusant, plus vert ou plus éthique? Tant de facteurs qui se bousculent et de motivations qui me poussent à essayer tout plein de trucs.

Cliquer ici pour lire la suite…


J’aurais voulu être égyptien

L’AUTEUR

Alaa El Aswany est un auteur égyptien tout à fait fascinant : le jour, il mène la vie paisible d’un dentiste cairote; le soir, il traîne dans des lieux étranges, à la recherche de personnalités peu conventionnelles pour alimenter ses oeuvres.

SES PUBLICATIONS

En plus de « J’aurais voulu être égyptien », Alaa El Aswany est l’auteur de « Chicago »et de «L’immeuble Yacoubian ».

MA RÉFLEXION

C’est un ouvrage pour lecteurs avertis car, comme il est facile de faire l’amalgame entre l’histoire que nous raconte l’auteur et la réalité, il est préférable d’avoir des connaissances sur le monde arabe et sur l’islam. Ainsi, pourra-t-on mieux apprécier le style ironique de l’auteur.

Il suffit d’ailleurs de lire le titre qui n’est rien d’autre que la célèbre citation de Mustapha Kamel mais en version tronquée. Elle rappelle une époque d’engagement politique, de progrès social et d’une volonté de liberté mais c’est une époque révolue. Je lisais sur egyptianchronicles.blogspot.com que ce héros national aurait eu honte de ce que l’Égypte avait fait de cette liberté chèrement acquise.

C’est un livre qui donne matière à réfléchir sur les faiblesses de l’Homme (avec un grand H) : l’hypocrisie,la médisance, la violence, etc.  J’y ai vu les travers de l’Homme cachés sous un vernis de religion. Je me plaît à penser que l’auteur a choisi un cadre qui lui était familier pour mettre en scène des réflexions personnelles et des constats sur des sujets qui touchent le monde arabe.