Archives de Tag: marché

Le marché du Foodlab, mon expérience de bingo culinaire

Bingo culinaire du Foodlab

Je vous ai récemment parlé du marché du Foodlab qui a lieu en ce moment du jeudi au dimanche sur la Place de la paix (coin Saint-Laurent et René-Lévesque) jusqu’au 1er octobre. Et bien je suis allé y faire un tour vendredi midi pour aller manger des tacos à la roulotte du Grumman ’78 et j’y suis retourné samedi pour le bingo culinaire. Je vous propose un petit récit photographique de mon expérience.

Rappel du concept du bingo culinaire

Il faut aller acheter un produit dans l’un des kiosques du marché. Ensuite, on va le porter à l’animateur qui donne un sac à notre produit et un numéro de bingo. Des numéros sont tirés au hasard, façon bingo. Les produits gagnants doivent être accrochés sur la “carte”. Lorsqu’il y a bingo, un chef invité doit composer un plat avec les cinq ingrédients dans un délai d’une demi-heure! Les gagnants mangent le plat, et les perdants repartent avec leur produit.

Courge spaghetti et aubergine

Première étape : l’achat de produits. L’amoureux m’ayant accompagné, nous avons une courge spaghetti, variété Pure merveille et une aubergine dont j’ai oublié le nom. Nos deux produits ont les numéros (chanceux?) N41 et G50. Allons nous gagner?

Aubergine en attente du début du bingo

L’aubergine attend patiemment son tour avant que le bingo ne commence!

Bingo culinaire du FoodLab, action!

Le gentil animateur commence à tirer des numéros, c’est commencé! Au fur et à mesure que les numéros sont tirés, les produits sont accrochés à la carte.

Nos deux produits se font tirer et finissent accrochés sur la carte!

Suspense…. et…. BINGOOOOO!!!!!

Bingo!!!!!

La ligne horizontale du haut est complétée (c’est pratique pour la photo!). Les produits gagnants : chou-fleur orange, vinaigre de cidre, lemon curd parfumée au basilic, framboises et fromage de chèvre.

Erice Dupuis prépare le plat du bingo

Le chef Éric Dupuis du Dominion Tavern opte pour une salade de chou-fleur, vinaigrette cidre et framboise avec une quenelle de curd.

Plat du bingo culinaire au marché du foodlab de Montréal

Voilà! Première création de bingo culinaire de la journée.

Verdict

Les activités du marché du Foodlab sont tout à fait originales. Il y a quelques kiosques, le camion du Grumman ’78, et ces activités rigolotes. Vous n’y passerez pas la journée, mais je vous recommande d’y passer à l’occasion d’une virée centre-ville et d’en profiter pour prendre part à une dégustation de vins bios ou au rond de soupe du 30 septembre. J’y retournerai pour cette occasion si cela convient à mon horaire.

Consultez mon billet précédent pour les détails de l’événement, et revenez bientôt pour savoir ce qu’il est advenu de ma courge et de mon aubergine, et pour quelques photos des tacos Grumman ’78!


Le marché du FooLab – Plein d’activités prometteuses!

Marché du FoodLab

Crédits SAT

Je vous avais parlé au mois de mai de l’événement 5 à 7 gastronomiques du festival MUTEK. Et bien voici un nouvel événement! Du 25 août au 1er octobre aura lieu le premier marché du FoodLab.

Vous aurez l’opportunité de vous procurer des produits biologiques, mais il y a aussi une foule d’événements organisés autour de la gastronomie et du plaisir à faire son marché.

Dégustation de vin bio et de produits locaux, soupe au pistou en groupe, le tout en compagnie des producteurs des aliments, de chefs locaux ou de designers culinaires.

Notez l’événement bingo culinaire. Je trouve l’idée tellement originale! Je tenterai d’y être, sur l’heure du midi le 2 ou le 3 septembre. Mais faites vite, il faut s’inscrire!

Je tâcherai d’aller faire un tour et de vous raconter mon expérience!

Toute l’information ici, sur le site de la SAT.

Horaire

Tous les jeudis et vendredis de 12h à 19h
Les samedis de 10h à 16h
Du 25 août au 1er octobre

Contact

foodlab@sat.qc.ca – Twitter – Page Facebook

Lieu

La place de la Paix est située au sud de la SAT, devant le Monument-National.


Quoi de bon au marché Jean-Talon ?

Le marché Jean-Talon regorge de bonnes adresses que j’ai fait découvrir récemment à des Montréalaises de longue date. J’ai supposé que ce marché public, que j’affectionne beaucoup (pour ceux et celles qui ne connaissaient pas ma relation avec les marchés, je vous invite à lire l’article Mon histoire d’amour avec M. comme Marché) était connu de tous. Que nenni ! Voici donc quelques unes de mes adresses :

1- On se délecte de chocolat à la chocolaterie Privilège

La tarte au chocolat est à tomber par terre. J’aime le chocolat mais habituellement, je leur préfère les viennoiseries. Par contre, dans ce cas-ci, impossible de ne pas repartir sans une bouchée de ce dessert. C’est comme un petit bout de paradis à déguster consciencieusement. Vous trouverez aussi des calissons, cette gourmandise provençale mais aussi des bleuets enrobés de chocolats. Vraiment à découvrir.

2- On achète des fromages du Québec chez Qui lait cru

J’avais aimé le nom mais j’ai encore plus apprécié la variété de fromages. J’ai découvert des cheddars vieillis et d’autres merveilles bien de chez nous. Il va sans dire qu’avec la sélection disponible, il ne faut pas hésiter à être curieux et à poser des questions. Quoiqu’il en soit, aujourd’hui, côté fromages, il y a de quoi être fiers d’être Québécois !

3- On commande ses merguez à la boucherie L’Olivier

La kefta est assaisonnée, les merguez n’attendent qu’à se faire dorer sur le barbecue et ne croyez pas que ça vous reviendra plus cher qu’en épicerie. Par contre, vous aurez le plaisir de choisir vous-même votre morceau et de discuter avec le boucher. Profitez-en pour acheter une botte de menthe histoire de vous faire un petit thé à la marocaine. Et pendant la période du ramadan, vous aurez l’occasion de déguster des mssemen (crêpes marocaine) et des chebakia, un gâteau confectionné spécialement à cette période. Voilà de l’exotisme pour pas cher !


Mon histoire d’amour avec M. comme marché

Boqueria de St Josep, Barcelone

S’il y a bien un endroit que j’affectionne particulièrement, où que j’aille dans le monde, c’est bien le marché. Chaque marché a une histoire et j’ai une histoire avec chaque marché que j’ai visité. Quand j’allais faire les courses au marché central de Casablanca avec mon père, on s’arrêtait parfois chez le poissonnier pour engloutir proprement une douzaine d’huîtres sur place, ni vu ni connu en attendant qu’il nous prépare notre commande : St-pierre, crevettes, soles et autres poissons. À Beijing, j’ai appris qu’eux aussi avaient des jujubes (pas le bonbon, le fruit) que leurs litchis n’ont rien à voir avec ceux qui se retrouvent dans nos supermarchés. À Barcelone, je suis allée à la Boqueria de St Josep comme les gens vont visiter la casa Batllo pour admirer le travail de Gaudi. Chaque marché a ses couleurs, ses odeurs et ses saveurs. Bref, vous avez compris, j’adore la bouffe!

Par contre, si mes parents m’ont aidée à former mon palais, ils ne m’ont pas

vendeur d'olives, marché de Derb Mila, Casablanca

appris  à cuisiner! Tant qu’on se contente de mettre les pieds sous la table, il est facile de critiquer et de faire la fine bouche. Malheureusement, je n’ai compris ma douleur que le jour où je suis partie faire mes études loin de la maison. Après un an au régime sandwich, je me suis bottée les fesses : j’ai arrêté d’aller au marché Jean-Talon comme on va au musée et j’ai retroussé mes manches. Les débuts ne sont faciles pour personne mais j’avoue que de m’administrer ma propre médecine a accéléré mon apprentissage! Heureusement qu’avec le temps on s’améliore. Aujourd’hui, je n’intoxique plus personne et on dit même que je me défends. Je sais, il y’a tant d’hypocrites et de politiciens dans ce bas monde…