Archives de Tag: technique

La Nailvasion : tendance P/E 2013 sur nos ongles

Nail stamping version fleurie

Avez-vous adopté la tendance fleurie de ce printemps? Moi, oui! J’aime la porte de différentes façons : sur mes jeans Joe Fresh de façon discrète, sur une veste vintage pour un look plus punchée…et peut-être même sur mes ongles maintenant!

La tendance fleurie

Le motif de fleur est revenu en force sur les passerelles. Sur le montage ci-dessus issu du blogue Just like that vous voyez les créations de Dolce&Gabbana, Blamain et Valentino. On remarque que la broderie et les roses, kitsh il y a encore peu de temps, reviennent au goût du jour. Les couleurs sont plus soutenues, les coupes plus graphiques.

Personnellement, j’aime mieux ne pas trop mettre la fleur en évidence. Je la préfère fondu sur toute une pièce, Je trouve que c,est plus facile à porter et à agencer. Pour tous les jours, voici ma proposition ci-dessous.

Technique et vernis

Tendances P/E 2013 ongles

Danisha, notre nailvader officielle, continue de nous surprendre avec ses créations. La dernière : son interprétation de ma nouvelle tendance fétiche sur les ongles. Nous avons déjà vu sur le blogue d’Audrey la tendance du noir et blanc qui nécessite la même technique de base que celle de la tendance fleuri : la technique du nail stamping juste ici et c’est celle dont vous aurez besoin pour reproduire ce nail art. Bon, on s’entend, ça prend un peu de pratique. Vous pouvez bien sûr utiliser les vernis qui vous plaisent pour les motifs. Dans ce tutoriel, Danisha a utilisé ses propres vernis, à une exception :

  • Skinny Dip et Melodious Utopia d’Orly
  • Pink Shock de Maybelline (gracieuseté)
  • Mojito de Ciaté

Si vous essayez les tutoriels, n’hésitez pas à nous envoyer vos photos sur la page facebook de la Nailvasion.


La technique du nail stamping + Concours

La saga de la Nailvasion se poursuit avec le Nail stamping! Si vous êtes une fan de vernis, je vous invite à jeter un oeil sur les techniques présentées sur les blogues d’Aurélie et d’Audrwey. Le Nail Stamping est le Nail Art le plus diversifié qui existe et bien qu’il exige un matériel adapté, l’essentiel n’est ni trop cher ni trop abondant. Un kit de base se trouve facilement sur ebay en tapant « Nail stamping Kit ». Une fois le kit de base acquis, on s’amuse à acheter des plaques de dessins pour les variations. Il existe plusieurs marques  et les préférées de notre experte Danisha sont Bundle Monster et Cheeky.  Le tutoriel en images


Faire un confit de canard maison : c’est très simple!

Cuisse de canard confit

Une cuisse toute chaude qui sort du four. Version laurier et poivre

La semaine dernière, je vous ai promis une recette de confit de canard maison. Du confit de canard maison, ça fait fancy, non? Mais je vous assure, c’est très simple et économique en plus!

Tout a commencé lors d’un voyage à l’épicerie, lorsque j’ai voulu acheter des cuisses confites pour me faire une salade ; 14$ pour deux cuisses. Juste à côté trônaient deux cuisses de canard fraîches, bien plus dodues à 3$ chacune. Devinez lesquelles j’ai choisies?

De retour à la maison, j’ai fait une petite recherche sur la blogosphère et la technique semble assez standard. La recette de cassoulet Martine la Banlieusarde a retenue mon attention. Tous les morceaux d’un canard frais y passent!

J’ai fait quelques ajustements aux techniques que j’ai vues et voilà, j’ai maintenant ma méthode!

Confit de canard maison

Facilité d’exécution: simplissime, mais un peu long

portions 2

N’augmentez pas la température du four pour tenter de cuire le confit plus rapidement, vous seriez déçue du résultat. De plus, ne préchauffez pas le four, mais allumez-le au moment d’enfourner les cuisses. Ça permet au canard de cuire vraiment lentement.

Ingrédients

2 cuisses de canard fraiches

4 cuillers à soupe de gras de canard

gros sel

2-3 feuilles de laurier

quelques grains de poivre

Étapes

1. Sortir le canard du frigo et le libérer de son emballage. Éponger le canard avec des essuie-touts. Saupoudrer une bonne quantité de gros sel (sel à conserves) des deux côtés de la cuisse. Laisser reposer dans un plat une demie-heure.

Cuisses de canard en train de se faire saler

Mettez-en pas mal du sel!

2. Rincer le canard puis éponger avec un essuie-tout. Déposer le laurier au fond d’un petit plat, puis y déposer les cuisses de canard tête-bêche, le côté chair en dessous. Ne prenez pas un plat trop grand, il faut que les cuisses soient bien collées, et presque à l’étroit.

Cuisses de canard tête-bêche

Cuisses de canard tête-bêche

3. Piquez la peau des cuisses avec la pointe d’un couteau, sans percer la chair. Étaler grossièrement le gras de canard sur le dessus des cuisses.

4. Mettre au four à 325F sans l’avoir préchauffé. Les cuisses doivent cuire tout doucement, on ne veut pas les saisir. Après quelques minutes, vérifier qu’il y ait assez de gras dans votre plat: les cuisses devraient baigner dedans.

5. Laisser cuire environ 1 heure et demie. Les cuisses sont prêtes lorsque la chair se défait à la fourchette.

6. Sortir du four et déposer les cuisses dans une assiette pour les laisser refroidir. Lorsque refroidies, défaire la viande ou garder entières selon ce que vous souhaiterez en faire. Avant qu’il ne refroidissent complètement, récupérer le gras de canard pour un autre usage en le filtrant et le conservant dans un petit pot hermétique (confire d’autres cuisses, rôtir des pommes de terre).

Si vous conservez les cuisses pour les manger plus tard, je vous suggère d’en manger la peau croustillante avant de les mettre au frigo. Elle ne re-croustille pas tellement en réchauffant, autant la manger tout de suite! Conservez les os pour faire du bouillon.

Servir en salade, ou alors avec des pâtes aux herbes.

Pour une version sans gluten

Il n’y a aucun gluten dans cette recette, tout dépendra de l’accompagnement. Servi dans des rouleaux de printemps, cela peut faire un souper ou un lunch délicieux!

Pour varier

Faites des essais avec d’autres herbes lors de la cuisson.